En continuant votre visite, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plus
Hopitech
2 / 3 / 4 Octobre 2019 - du mercredi 14h au vendredi 14h POITIERS Futuroscope 2019
bandeau

L'inventaire et le suivi du patrimoine par l'outil OPHELIE

Emilie GONZALES et Jean-Noël NIORT Bureau Efficience des établissements de santé à la DGOS et ingénieur au CESAME, président d'H 360

Aucun résumé pour le moment.

Présentation de la démarche OPHELIE mise en place par le Ministère de la santé pour inscrire la gestion immobilière des établissements de santé dans une logique d’efficience. L’enjeu à terme est bien d’exploiter plus systématiquement le levier du patrimoine pour dégager des marges de manœuvre dans la gestion opérationnelle des hôpitaux. Un retour d’expérience sera également présenté par Jean-Noël Niort du CESAME. OPHELIE, Outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier des Etablissements de santé, Législation-Indicateurs-Environnement, est un outil d’inventaire du patrimoine hospitalier développé par la DGOS, en collaboration avec l’ANAP et l’ATIH. Il est accessible sur la plateforme de l’ATIH depuis juin 2014.

A destination des établissements sanitaires, l’outil va permettre d’améliorer d’une part la connaissance du patrimoine national hospitalier, et de les aider d’autre part dans la gestion de leur patrimoine. Ainsi, cet outil a pour objectifs de :
>> doter les établissements d’un réel outil de pilotage et d’aide à la décision, notamment grâce à l’analyse de tableaux de bord de synthèse des données via la production d’indicateurs répartis en 5 axes :
– maîtrise des risques règlementaires et techniques,
– maîtrise des coûts immobiliers,
– adéquation fonctionnelle,
– performance environnementale,
– management de la fonction immobilière,
– et autres études de benchmarking avec les établissements de même catégorie,
>> apporter un socle de connaissances indispensable à la mise en œuvre des SRIS, ainsi qu’à la démarche de Certification des Comptes,
>> renforcer le dialogue avec les tutelles en déterminant les leviers d’amélioration, et renforcer ainsi le pilotage patrimonial régional.

ut quis, justo nunc diam neque. commodo id Nullam dolor.